Reportage

Behind the scenes : une semaine pour réaliser une publicité vidéo

Burak Murat
Burak Murat
Maedeh Vasheghani Farahani
Maedeh Vasheghani Farahani

Rentrés le vendredi 2 octobre, les étudiants de 1re année de Bachelor Développeur Web de HETIC ont eu le week-end pour se préparer à ce qui les attendaient : leur première semaine intensive. Immersion au sein d'une équipe faisant partie des 3 sélectionnées par le jury.

Publié le 16/11/2020 — Temps de lecture 4 min

Lundi 5 octobre —C'est le jour de la rentrée. Les étudiants ne se connaissent pas bien, et c'est le cas de notre groupe : aucun d’entre nous ne se connaît. Les équipes sont aléatoires et sont composées de 8 à 10 étudiants. Nous sommes 11 personnes, ce qui fait de nous l'équipe la plus nombreuse.

Une partie du groupe Mumble se prépare pour la dernière étape du projet, le tournage du clip publicitaire. © Maedeh VASHEGHANI FARAHANI

Pour démarrer la semaine, le jury, composé de Laurent Bébin, Namiko Gahier-Ogawa [lire également son interview sur HETIC Newsroom] et Brontis Guilloux, nous donne une seule directive : celle de lire un énoncé sans contexte et de le comprendre. La confusion règne mais nous avons fini par comprendre grâce au groupe et aux intervenants : le but de la semaine est de réaliser une campagne publicitaire pour une application de reconnaissance musicale fictive, qui reconnaît à 98% les musiques chantées ou fredonnées.

Une forte cohésion s'est développée au sein de notre équipe dès les premiers instants et les idées allaient toutes dans le même sens.

Le but de cette journée est de réfléchir à un nom et à un concept pour l’application. Le premier nom trouvé en équipe ne plaisait pas aux intervenants, qui agissent en véritables clients. Nous devons repartir de zéro.

Mardi 6 octobre — Le naming [Technique qui vise à trouver le nom le plus accrocheur] est une étape où nous avons beaucoup de difficultés : les idées proposées sont rejetées. Cela nous demande de la persévérance car nous sommes frustrés que nos tentatives ne portent pas leurs fruits.

Nous passons la journée à essayer mais il nous manquait la notion de back story et de profondeur pour arriver à quelque chose. Le terme back storysignifie histoire. Lorsque l'on donne un nom à une marque, il doit raconter une histoire et c'est ça que l'on appelle profondeur car on donne au nom des qualités qui vont au fond des choses, au-delà des apparences. La plupart des noms de marque racontent une histoire, comme c'est le cas de Bluetooth.

Fin de journée, nous trouvons enfin notre nom, Mumble, qui sera validé par Laurent Bébin le lendemain. Notre objectif personnel était de trouver un nom ce jour, mon équipe s'est accordée afin que personne ne rentre chez soi avant d'avoir un nom à proposer, même si les intervenants n'étaient plus sur place.

Mercredi 7 octobre — Le plus dur est passé. Nous sommes plus motivés que jamais. À présent, le reste de la semaine pourra se dérouler comme nous l’avions prévu lundi. Nous avons passé la journée à la conception d’un storyboard [document permettant de planifier les besoins de l'ensemble des plans d'une vidéo] et les intervenants l'ont validé immédiatement.

L'équipe revoit le storyboard avant de démarrer le tournage d'une séquence de la campagne publicitaire. © Maedeh VASHEGHANI FARAHANI

Seulement trois jours et nous avons déjà appris à travailler en groupe, chacun d’entre nous avait un poste et un devoir à remplir ; et l’entraide était de rigueur quand l’un d’entre nous se trouvait en difficulté. Nous avons également appris à répondre à une demande client et à gérer notre temps : nous avons su organiser notre emploi du temps en fixant des deadlines. Nous nous sommes adaptés à la vision du projet par le client même si cette dernière était initialement vague.

Jeudi 8 octobre — Jour de tournage ! Après avoir imaginé un storyboard, il faut maintenant réaliser notre campagne publicitaire. Cette activité nous paraît ludique et amusante, et c’est dans ce cadre que les liens que nous avions commencé à créer se sont véritablement renforcés.

Vendredi 9 octobre — Dernier jour ! Il faut maintenant effectuer le montage de notre campagne publicitaire, préparer notre pitch et procéder aux dernières finitions. Nous n'avons eu jusqu'ici aucun cours de montage vidéo. Chaque jour était consacré au travail en groupe et certains d’entre nous avaient des connaissances et des expériences que les autres n’avaient pas, il s’agit alors d’exploiter le maximum du potentiel de chacun. Dans notre équipe, nous avons la chance d'avoir des membres qui ont utilisé des logiciels de montage par le passé.

À la fin de cette semaine, nous étions enthousiasmés pour la suite de l’année. La plupart des étudiants en Bachelor Développeur Web ont choisi ce cursus pour son aspect professionnalisant ; la réalisation de ce projet répondait à cette attente. 
Aussi, la participation à un projet renvoie à une sensation d’appartenance, et de fierté. C’est ainsi que nous avons alors partagé le même sentiment : intégrer HETIC est le bon choix et nous avons pris conscience de la chance d’y être.

Merci à l'ensemble des membres de l'équipe Mumble d'avoir participé à l'écriture de cet article : Isaac BASSENESimon CHAPELAINMélissande DIZY, Dorian FARAU, Gabriel GOLDBRONNBurak MURATGad SEBAGHMaedeh VASHEGHANI FARAHANIJohanna MACHADONathan KRUMENACKERRaphael TRUONG.