Enquête

Dans les coulisses d’une saison à HETIC Newsroom

Joshua Tabakhoff
Joshua Tabakhoff
Charlotte Blassel
Charlotte Blassel

Depuis sa création en avril 2020, HETIC Newsroom a été suivi de près par les confinements successifs. Lancement ? Confinement. Nouvelle saison ? Confinement. On vous laisse deviner la suite ! Parti de zéro, le média a permis de montrer les talents qui font de HETIC une école et une communauté d’étudiants pas comme les autres.

Publié le 10/05/2021 — Temps de lecture 4 min

Octobre 2020, un tournant dans l’histoire de HN

A l’origine créé à l’initiative d’un intervenant [lire ici l’histoire et les coulisses de la création du média], HETIC Newsroom est devenu autonome et indépendant à partir de la rentrée 2020. C’est devenu un véritable média pour les étudiants, par les étudiants.

Constituer une équipe diverse et efficace est la première étape clé. De nombreuses tâches sont à accomplir, selon nos affinités : rédaction, illustration, relecture, communication, tout est pris en charge par des héticiens. Qui dit nouvelle saison dit nouvelles ambitions : la régularité dans les publications et de nouveaux formats. Chaque mardi à 16h, on retrouve un article, un podcast ou une vidéo. Les sujets sont variés mais le fil rouge reste clair : les étudiants et les alumni, leurs projets et activités et ce qui anime les héticiens au quotidien. 

Sur les réseaux sociaux, nous décidons d’organiser des lives avec des étudiants de différents cursus pour présenter les formations dispensées à HETIC.

Un catalyseur de compétences

L’important pour les contributeurs est le retour sur investissement. Nous avons voulu valoriser au maximum les contributions et les productions pour que chaque étudiant puisse s’en servir dans sa recherche de stage, d’alternance ou d’emploi. Entre la saison 1 et la saison 2, nous avons également appris à demander des photos plutôt que d’utiliser des captures d’écran BlackBoard. Nous avons également découvert l’importance des groupes de discussion LinkedIn : plus de 20 groupes créés en l’espace de 6 mois !

Sur une touche plus sérieuse, l’aventure HETIC Newsroom aura permis à plusieurs étudiants d’animer leur compte LinkedIn avec des compétences et des contenus concrets, applicables au monde professionnel.

Charlotte témoigne : « J’ai pu travailler régulièrement avec des personnes que je n’avais, pour certaines, jamais vues à cause du confinement. Et surtout, j’ai appris à constituer une équipe qui fonctionne bien. J’ai vraiment gagné en expérience : c’est intéressant quand on recherche un stage, notamment en H2 où j’ai pu prouver mes capacités grâce à mes contenus. ». Et Joshua complète : « Pour ma part, ça m’a également permis d’en savoir plus sur le monde des médias et de trouver un service civique et mon stage de H3. ». Nous ne sommes pas les seuls à avoir bénéficié de notre contribution au monde associatif de l’école, comme nous le raconte Gabriel, en H2 et principal développeur du site web : « J’ai pu mettre en avant mon travail pour HN dans mon CV, ce qui a permis de confirmer mes compétences techniques aux recruteurs et clients. Quelques semaines après avoir bouclé la première version du site, j’ai décroché un gros contrat en freelance, dans une entreprise qui utilisait les mêmes technologies que nous - autant dire que j’étais déjà bien préparé ! ».

Dans l’équipe, nous avons mis l’accent sur l’échange de compétences et l’apprentissage en communauté : par exemple, nous n’avions pas eu l’occasion de créer ou travailler sur un podcast. Nous avons donc fait appel aux connaissances d’un collègue de promotion pour le mettre en place et nous former.

De vrais challenges humains

Dire que tout s’est passé comme prévu serait vous mentir. Garder une régularité aura été le plus gros challenge : étant tous bénévoles et étudiants, chacun avait ses contraintes personnelles.

Un article devait sortir dans une semaine mais un rendu de cours tombe en même temps ? Il faut faire une manœuvre stratégique pour compenser : avancer le contenu de la semaine d’après, accompagner le rédacteur pour que la production soit prête plus tôt et à temps. On a pu se retrouver à échanger des messages avec un rédacteur le 30 décembre ! [ndlr : bon, c’est vrai qu’on l’a surtout fait pour l’anecdote]

Pour cette saison, il était important pour nous de casser l’image trop corporate du média. Certes, nous souhaitons du contenu qualitatif, mais qui dit qualitatif ne dit pas forcément ennuyant. Nous avons donc développé un nouveau site web qui montre le savoir-faire héticien. Plus dynamique, plus moderne, il reflète désormais l’équipe. Ce changement reflète également notre volonté d’élargir le média à l’ensemble des étudiants du numérique et de raconter la vie sous le prisme héticien. Podcast, vidéo et live sur les réseaux sociaux renforcent désormais les contenus HETIC Newsroom avec de plus en plus d’étudiants talentueux.

L’aventure demande une certaine gymnastique mentale mais est réellement un game changer en termes de compétences acquises. Depuis sa création il y a plus d’un an, l’importance de la Newsroom n’a cessé de grandir. Maintenant plus que jamais, nous avons besoin d’entendre l’écho des différents parcours, des réussites mais aussi des galères de nos camarades que la situation sanitaire nous a fait perdre de vue. Fidèle à ses valeurs, impartial, parfois brut, mais toujours avec un regard brillant d’espoir, HETIC Newsroom raconte les héticiens. C’est avec fierté que nous passons la main à une nouvelle équipe pleine d’enthousiasme et porteuse de nouvelles idées.

L’aventure continue !