Interview

“Je veux être différent, créer un média Rap pour promouvoir le travail des artistes”

Thibaut Barthes
Thibaut Barthes

Créer, Entreprendre, ces mots n'ont plus de secrets pour Lowenn Ragot. Étudiant en 2ème année du cursus Expert à HETIC, Lowenn est directeur de la communication et associé chez RapFrActus ; il ne cesse d’innover !

Publié le 7/12/2020 — Temps de lecture 5 min

Lowenn, tu as des compétences professionnelles en design. Comment les as-tu acquises ?

Lowenn Ragot : Quand j’avais 13 ans,  j’ai voulu créer un petit projet et je recherchais un graphiste mais je n’avais malheureusement pas les moyens de faire appel à ces services. J’ai donc décidé de tout faire moi-même et d’apprendre en tant qu’autodidacte. J’ai beaucoup appris sur le web, je réalisais et j'améliorais mes créations au fur et à mesure.

Qu’est-ce que tu aimes dans le design et qu’est-ce que tu y préfères ?

Lowenn Ragot :  J’aime le design car c'est pour moi une manière d’aborder le créatif et la communication  (“le présent et l’avenir”). J’ai beaucoup travaillé sur Photoshop, ce qui m’a permis d’avoir dès le début des bases solides. Actuellement, j’apprends la 3D sur le logiciel Cinema4D, ça me plaît bien car la seule limite est ta créativité.

Tu t’es lancé assez rapidement en freelance. Quand t'es-tu lancé, comment, et pourquoi ?

Lowenn Ragot : J’ai commencé en freelance quand j’avais 15 ans, en tant que graphiste dans le domaine du gaming. Je réalisais des petits travaux pour certains Youtubeurs.

Comment as-tu trouvé tes clients, que faisais-tu pour eux ?

Lowenn Ragot : Le bouche à oreille a été, pour moi, assez bénéfique car j'ai rapidement été conseillé auprès de grand youtubeurs comme Gotaga, Squeezie, Cyril ou encore Le Royaliste, ce qui m’a permis de me créer des contacts, un réseau. Je réalisais pour eux des miniatures, bannières, assets de live…
Puis j’ai été approché par des marques et des organisations comme McLaren et le Gouvernement de Singapour pour le e-Racing en tant que graphiste afin de m’occuper des affiches de communication, des chartes graphiques, des créations visuelles… ça a été une grande expérience qui m’a permis de me développer professionnellement.

En quoi consiste RapFrActus ?

Lowenn Ragot : RapFrActus est un nouveau média Rap qui veut se différencier de ses concurrents de plus de plus nombreux et surtout, qui se veut jeune. Il se veut différent par son professionnalisme, dans sa manière de communiquer et de produire des contenus vidéo.
Nous voulons aller plus loin avec l’artiste, avoir sa vision sur son projet. Créer un contenu plus qualificatif, plus professionnel. 

Bannière réalisée pour RapFrActus par Lowenn (© DR / RapFrActus)

Comment as-tu rejoint l’équipe ? Qu’as-tu fais en arrivant ?

Lowenn Ragot : Ce média Rap a été créé en 2019 par Issa, un fan de rap qui voulait partager sa passion de façon simple sur Twitter.
Je l'ai intégré en décembre 2019. Je suis passionné de rap et je voulais travailler dans ce milieu pour y apporter ma contribution, améliorer les médias, le mettre en avant.
Au début, il n’y avait pas de compte Instagram, ni de site web. Je suis arrivé avec mes compétences, je me suis occupé du logo, de la charte graphique, des contenus vidéos et des réseaux sociaux.
Mon but a été de professionnaliser RapFrActus pour que ça devienne un véritable média et non plus un simple compte tenu par un passionné.

Comment ça se passe actuellement ?

Lowenn Ragot : Super ! L’équipe s’est agrandie et nous avons recruté 7 rédacteurs afin de réaliser des articles et de les publier sur notre site web. Au total, nous sommes 3 associés, 7 rédacteurs et 2 graphistes.
Nous sommes très actifs sur les réseaux sociaux avec environ 400 000 abonnés sur Twitter, 28 000 sur Instagram et des milliers de visites sur notre site internet.

Que fais-tu aujourd’hui chez RapFrActus ?

Lowenn Ragot : Je m’occupe principalement de la communication, de l’avancée des projets actuels et futurs. Je crée des contenus vidéos et je gère avec mes associés les réseaux sociaux. 

Logo du média RapFrActus (© DR / RapFrActus)

Qu’est-ce que cela t'as apporté ?

Lowenn Ragot : J’ai appris le fonctionnement du monde du rap et de celui de l'entreprise. J’ai aussi appris à gérer la concurrence avec les autres médias, qui reste saine. C’est une concurrence motivante qui permet de faire évoluer le rap. Notre but à tous est d’élever le monde du rap.

Quel est l'objectif à terme ? 

Lowenn Ragot : C’est de créer un média qui soit un pilier dans le monde du rap, qualitatif et multi-directionnel, qui soit une source d'influence médiatique. Je voudrais que RapFrActus devienne un média global ( YouTube, réseaux sociaux, site web). À terme, notre but est donc de promouvoir le monde du rap et de se professionnaliser pour devenir un média à part entière. 

Qu’est-ce que le freelance et RapFrActus t'apportent au quotidien ?

Lowenn Ragot : Cela m'a apporté beaucoup d’expérience en étant jeune et ça me permet encore aujourd'hui de me créer des contacts, de voir comment fonctionne le monde de l’entreprise. Je ne me limite pas, j'essaie de faire le plus de choses possible, j’ai plein d’idées et j’essaie de ne pas me brider pour les réaliser.

Comment gères-tu HETIC à côté ? 

Lowenn Ragot : Plutôt bien, je rends mes travaux à chaque fois. J’ai une facilité à retranscrire ce que j’apprends assez rapidement. L'école nous incite à nous professionnaliser et je trouve que c'est une bonne idée. Pour ma première année de scolarité post-bac, j’étais dans une autre école d’informatique qui ne m’a pas plu. C'est en rentrant à HETIC que j’ai trouvé une école qui me correspond totalement. Je m’y sens très bien !

En tant qu’étudiant à HETIC, ce qu’on t'a appris a-t-il été utile pour tes projets professionnels ?

Lowenn Ragot : Oui beaucoup, la communication et le marketing ont été très intéressants. Je m'en suis inspiré pour certaines choses et je ne peux que remercier les intervenants.